Guide complet pour assurer la sécurité de vos enfants en ligne

Published by Nick Soucy on avril 16, 2019

« Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas … »

Proverbes 22:6

Ce Monde Mobile Est Fou

Nous le voyons à la maison, à l’église, à l’école. Les enfants passent une quantité folle d’heures devant des écrans. En fait, de nos jours, un enfant passe en moyenne 9 heures devant un écran.

Notre monde avance à toute allure et nos enfants sont de plus en plus connectés à Internet. Ils y sont tout le temps. Ils comptent dessus. Ils se connectent à une quantité d’appareils intelligents, d’ordinateurs, de technologies portables et à toutes sortes de jeux vidéos.

Le problème, c’est que nous ne savons pas toujours ce qu’ils regardent et font en ligne. Selon Pew Research, 95 pour cent des enfants américains ont eu accès à des smartphones en 2018 et on a signalé que 45 pour cent d’entre eux étaient en ligne « presque tout le temps. »

1Les avantages de l’ère numérique pour les enfants

Comme toutes les technologies, le numérique, avec ses qualités immersives et son attrait addictif, a des avantages et des inconvénients. Qu’on le veuille ou non, la technologie est devenue une partie inévitable de notre vie et ce sera encore plus le cas pour les générations futures.

Or, bien qu’il existe de véritables dangers, que nous détaillerons ci-dessous, le numérique n’est pas forcément aussi effrayant que les films d’horreur de Hollywood sur le « dark web » voudraient nous le faire croire. En plus de proposer une distraction familiale saine et de faciliter le travail scolaire, le monde numérique a beaucoup d’autres aspects positifs.

Avec un bon encadrement, Internet peut aider les jeunes à trouver des distractions productives ou même à acquérir des compétences monnayables comme :

  • Le codage
  • La conception de sites web
  • Le graphisme
  • La fabrication avancée
  • L’intelligence artificielle et la robotique
  • Le marketing sur les médias sociaux
  • L’écriture et la recherche
  • Le travail indépendant et l’esprit d’entreprise
  • La création d’une boutique en ligne pour vendre des objets d’artisanat
  • La gestion des CV et des candidatures

… et énormément d’autres industries émergentes ou encore à inventer. Il y a 10 ou 15 ans, qui aurait cru que des enfants deviendraient des « influenceurs sur les médias sociaux », produiraient des tutoriels de maquillage sur une page YouTube monétisée ou gagneraient des milliers de dollars en jouant à des jeux vidéos pour un public en ligne ?

Aujourd’hui, ces possibilités font partie de la réalité de la génération Y.

2Les dangers et les risques pour nos enfants

Bien sûr, il y a aussi des risques et des dangers potentiels. Nous voulons que nos enfants apprennent les compétences et les outils qui leur permettront de vivre une meilleure vie, de s’amuser et de gagner leur vie, mais nous voulons qu’ils le fassent en toute sécurité.

Selon une certaine sagesse conventionnelle, les enfants qui passent du temps en ligne courent moins de risques que s’ils évoluent en toute liberté dans des parcs, où les enfants des générations précédentes couraient plus de risques de se faire enlever, entre autres dangers de la vie réelle.

Malheureusement, quand on peut aller sur Internet sans surveillance, cela peut provoquer ces mêmes dangers réels de kidnapping, de vol et de harcèlement.

3L’importance de l’engagement communautaire pour la sécurité numérique

En tant qu’adultes, nous avons de nombreuses casquettes : membres de l’église, parents, éducateurs et mentors et il faut que nous soyons au courant des options de confidentialité et de sécurité pour pouvoir aider à protéger nos enfants pendant qu’ils sont en ligne.

En vérité, nous sommes nombreux à être mal équipés pour suivre le rythme frénétique auquel nos enfants absorbent la technologie et nous surpassent dans ce domaine. Comme les enfants de l’école primaire connaissent mieux Internet que la plupart des adultes, cette grande différence culturelle peut causer des problèmes. Il est temps de combler ce gouffre et de rendre ces outils accessibles aux parents et aux tuteurs pour protéger notre jeunesse. Le côté positif de la chose, c’est que c’est plus facile que vous ne l’imaginez.

Vous craignez d’être un « parent hélicoptère ? » Disons plutôt que vous êtes un gardien et que vous faites les choses pour la sécurité des enfants, pas pour les punir. Si vous craignez, ou si les parents de votre congrégation craignent, de surveiller les enfants parce que cela donne l’impression d’être intrusif, souvenez-vous que ce n’est pas de l’espionnage mais une bonne éducation.

En instaurant un dialogue sain avec vos enfants, vous leur témoignez du respect, vous leur montrez ce que vous attendez d’eux et vous leur indiquez que vous ne tolérerez aucun comportement dangereux, cruel ou immoral en ligne.

4Le rôle des institutions religieuses et éducatives dans la protection de la culture juvénile

Les parents, les écoles, les coaches, les professeurs, les agents de la sécurité publique et les chefs religieux de notre nation ont tous un rôle à jouer dans la protection du bien-être de notre jeunesse.

En tant que croyants, nous savons que les membres de l’église fournissent aux familles d’excellents conseils moraux ainsi que des conseils pratiques d’éducation des enfants. Après tout, nous tenons tous profondément au bien-être de notre jeunesse et nous avons besoin de toutes sortes de leaders adultes pour aider à éduquer notre jeunesse locale.
Partagez sur Facebook!
Holy BibleLes livres saints nous apprennent à être gentils, à pardonner, à être tolérants et accueillants. Ce sont de bonnes leçons que nous oublions trop souvent. Les leaders spirituels reconnaissent qu’il est important d’avoir une famille saine et prospère et aussi qu’une vie familiale intense joue un rôle important dans l’éducation émotionnelle et spirituelle des enfants.

Comme l’école, l’église est une des institutions qui servent de réseau de soutien à ce qu’on appelle souvent le « village » et elle nous aide à élever les enfants de notre communauté. L’église peut fournir un encadrement moral utile qui enseigne à traiter les autres avec respect et dignité et cela aide beaucoup à créer des habitudes positives qui se retrouveront dans les interactions en ligne.

Cependant, les parents et les chefs religieux doivent aussi se familiariser avec la technologie moderne, ce qui leur permettra d’apprendre comment protéger leurs enfants contre certaines sortes de dangers en ligne. En l’absence de supervision adéquate et de solutions techniques, nos enfants sont vulnérables à de nombreuses menaces en ligne :

  • Les virus informatiques.
  • Le vol d’identité.
  • Le harcèlement en ligne.
  • Les prédateurs sexuels.
  • Les contenus inappropriés.

510 Conseils et Règles pour Protéger les Enfants en Ligne

Rules to Keep Kids Safe OnlineSi les enfants utilisent des ordinateurs ou des appareils au catéchisme ou si vous voulez juste aider les parents à gérer la vie numérique de leurs enfants à la maison, commencez par instaurer des règles et des recommandations claires :
Rédigez une liste de vos règles et passez-la en revue avec votre enfant. Ces règles peuvent conseiller d’éviter les médias sociaux et les sites pour adultes, d’éviter les jeux vidéos ou les sites qui demandent d’effectuer des paiements par carte de crédit ou par PayPal. Cela devrait aussi inclure des limites de temps grâce auxquelles votre enfant saura qu’il ne peut pas passer des heures d’affilée en ligne.

  1. Mettez l’ordinateur familial dans un endroit public pour pouvoir vérifier ce que fait votre enfant. Si vous donnez son propre ordinateur à votre enfant ou adolescent, forcez-le à l’utiliser dans une pièce familiale pour que vous puissiez le surveiller. Faites-en de même avec les smartphones, les tablettes ou les consoles de jeux vidéo.
  2. Surveillez quels sites les enfants visitent et dites-leur que vous le faites. Demandez-leur de vous accepter comme ami sur tous leurs comptes de médias sociaux.
  3. Obligez-les à demander la permission avant de télécharger des applis, des jeux, des films ou de s’abonner.
  4. Imposez-leur un navigateur prévu pour les enfants pour qu’ils soient obligés de mener leurs recherches avec des contrôles parentaux solides impossibles à désactiver.
  5. Mettez votre navigateur à jour et utilisez des plugins adaptés aux enfants (nous en parlerons plus en détail ci-dessous).
  6. Posez des questions détaillées sur ce qu’ils font sur leur ordinateur (devoirs, jeux, films, etc).
  7. Apprenez à vos enfants à ne pas participer au harcèlement en ligne et à ne pas se comporter en « troll ». De plus, apprenez-leur que, si on les harcèle en ligne, il faut qu’ils vous le disent. Selon certaines études, la possibilité de poster anonymement des messages en ligne inciterait les enfants à poster des messages plus négatifs, donc, apprenez à vos enfants à être positifs et à ne dire que des choses aimables. C’est Bambi qui vous le conseille.
  8. Assurez-vous de rencontrer personnellement tous les gens avec lesquels votre enfant veut interagir en ligne. Dans l’idéal, en ligne, vos enfants ne devraient parler qu’avec de vrais amis qu’ils connaissent vraiment, à l’école, à l’église ou au sport.
  9. Apprenez à votre enfant à ne pas révéler d’informations personnelles sur Internet ou sur les médias sociaux, notamment l’endroit où habite votre famille, des informations financières, des informations sur la voiture de vos parents ou autres données qui pourraient provoquer un enlèvement, un cambriolage ou un vol d’identité. Partagez sur Facebook!

6Établir de Vrais Réseaux Sociaux

Tant que nous parlons des médias sociaux, abordons le sujet de la socialisation hors de la maison. Le monde n’est plus celui où nous avons grandi. Autrefois, il fallait quitter la maison pour interagir avec le monde. Nos enfants peuvent faire du chat, aller sur Skype, sur Facetime, passer des appels téléphoniques, envoyer des SMS, commander à manger, faire leurs devoirs et des quantités d’autres choses en ligne.
Real Social Networks Cependant, il n’y a aucune raison pour qu’ils ne puissent pas bénéficier d’un peu de vrai réseautage social. En fait, c’est crucial pour leur bien-être physique et spirituel et pour leur développement. On a prouvé que passer trop de temps sur les médias sociaux et devant des écrans causait de l’anxiété et réduisait la capacité de concentration, surtout chez les enfants. Cela crée de nouvelles générations de personnes multitâches alors que l’on a prouvé que l’approche multitâche était inefficace et nuisait à la concentration.

Nous devons réduire le temps passé devant l’écran et forcer nos enfants à passer du temps dehors et à participer à la vraie vie. On peut appeler cette attitude la socialisation du monde réel. Pour que vos enfants soient heureux et en bonne santé, occupez-les avec des activités hors-ligne qui conviennent à leur âge comme :

  • Aller jouer chez des copains
  • Aller dormir chez des copains
  • Le camping
  • Le sport et les jeux
  • Les excursions
  • Les pique-niques
  • Les clubs de jeunes
  • Les excursions de l’église
  • Les concerts
  • Les visites de musée
  • Les excursions de zoo
  • Le bénévolat
  • Les activités extra-scolaires

7Les 10 meilleures ressources pour instaurer confidentialité et contrôle parental

Heureusement, à tous les problèmes techniques, il y a une solution technique. Instruisez-vous et apprenez toutes les façons dont vous pouvez utiliser la technologie pour protéger vos enfants en ligne.

Tutoriels et recherche :

Les navigateurs et les plugins pour les enfants :

Kid-friendly Browsers and Plugins

  • Kiddle Search Engine : Si votre enfant essaie de chercher quelque chose de contestable, il censure les mauvais contenus.
  • Les plugins de Chrome et de Firefox filtrent les contenus controversés.
  • Le « Safe Mode » de YouTube et Youtube Kids sont deux très bons plugins qui empêchent vos enfants de visionner des vidéos inappropriées.
  • Sandbox est un navigateur iOS qui ne permet à vos enfants de ne visionner que les sites que vous avez acceptés. Il est conçu pour les produits Apple comme les iPhones et les iPads.

Les logiciels et les applis :

Kids software and app options

  • Selon Forbes Magazine, Circle App, « aide les parents à gérer le temps passé sur des appareils numériques ». Il vous aide à créer des filtres de contenus, des limites de temps, des historiques de navigateur détaillés, et plus encore.
  • Kidbridge permet aux parents de surveiller les messages textuels de leurs enfants et l’historique de leur navigateur.
  • Kidgy est une appli de « geofencing » (pour iPhone et Android) qui vous indique si vos enfants quittent une zone sûre pré-déterminée (comme votre cour ou votre quartier).
  • Net Nanny et d’autres logiciels parentaux sont disponibles pour contrôler plus efficacement l’activité Internet de l’enfant.

Kidgy parental controls Si vous cherchez d’autres applis parentales, consultez cette critique fort utile de Digital Trends.

Vous pouvez apprendre à naviguer en toute sécurité en lisant Le Guide Ultime sur la Navigation en Ligne Sans Danger.

8Personnaliser les paramètres de sécurité des appareils

La plupart des ordinateurs et des appareils intelligents permettent d’activer des restrictions de plusieurs sortes et de protéger les contrôles par mot de passe pour que vos enfants ne puissent pas les désactiver.

  • Installez des bloqueurs de publicités pour que les enfants ne voient pas de publicités inappropriées ou ne téléchargent pas de logiciels sans s’en apercevoir
  • Installez des mots de passe parentaux pour qu’il soit impossible de télécharger des contenus et des applis sans eux.
  • Bloquez les achats avec des mots de passe pour que les enfants ne puissent pas acheter de jeux, regarder de contenus adultes sur Netflix ou faire quoi que ce soit d’autre sans permission.
  • Créez un compte « enfants » séparé qui comporte des limites strictes sur l’utilisation du navigateur, filtre les contenus et impose même des limites de temps avant l’extinction de l’appareil.
  • Désactivez les paramètres de localisation.
  • Désactivez toutes les fonctionnalités des applis qui essaient de récolter des données.
  • Utilisez l’aide de votre navigateur pour apprendre à instaurer des « recherches sûres » et des contrôles parentaux.
  • Configurez votre routeur avec des contrôles parentaux intégrés pour restreindre les contenus sans fil sur tous les appareils.
  • Configurez les contrôles parentaux sur les consoles de jeu qui peuvent se connecter à Internet.
  • Lisez attentivement les accords pour utilisateurs longs et ennuyeux des sites de médias sociaux comme Facebook, car on sait que ces sites-là récoltent et revendent les données des utilisateurs. Partagez sur Facebook!

9Gérer le premier téléphone portable d’un enfant

Child’s First Cell Phone De nos jours, les enfants considèrent que leur premier smartphone est une étape importante pour le statut social et pour l’acceptation sociale.

Il montre que les parents font dans une certaine mesure confiance à l’enfant et donne à l’enfant beaucoup de distractions, de possibilités et de responsabilités. Il peut être tenté d’en abuser, surtout à l’école, loin de ses parents. Dites bien à vos adolescents que ce qu’ils font en ligne est définitif. S’ils postent quelque chose de controversé dans leur jeunesse, cela pourra compromettre leur avenir.

6 Règles pour contrôler l’utilisation que fait votre enfant de son téléphone portable :

  1. Ne répondre à un appel que s’il vient d’un numéro connu. Cela évite d’avoir à confronter les démarcheurs, les prédateurs ou les harceleurs.
  2. Demander la permission avant de télécharger des fichiers ou des applis.
  3. Ne pas envoyer de sextos ou de photos osées. Si ces photos finissent sur Internet, elles risquent d’y rester pour toujours.
  4. Demander la permission avant de photographier ou de filmer quelqu’un.
  5. Limiter les options de partage de la localisation dans les paramètres de votre téléphone.
  6. Ne jamais envoyer de SMS quand on conduit (pour les adolescents ou les enfants plus jeunes qui sont avec des amis plus âgés en âge de conduire).

10 Communiquer efficacement avec les enfants

Les outils technologiques sont formidables, mais il ne faut pas oublier ce qui caractérise la bonne éducation : la communication. La psychologie enfantine nous rappelle que les enfants ne communiquent pas comme les adultes.
Parent Children communication Les lycéens, les collégiens et les enfants d’école primaire ont tous un vocabulaire limité et des pressions sociales différentes qui influencent la façon dont et les moments où ils acceptent de parler à leurs parents, à leurs mentors et au clergé. Souvenez-vous qu’il faut adapter sa conversation à l’âge de l’interlocuteur et n’oubliez pas que votre premier devoir est d’écouter sans rejeter ni juger.

Il y a un fossé entre les générations et les adultes ont souvent du mal à comprendre comment les enfants voient la technologie en ligne et comment ils choisissent de communiquer avec le monde. Les enfants ne grandissent pas sans difficultés et cela les empêche souvent de communiquer des informations importantes ou embarrassantes à leurs parents, surtout si les parents en question n’instaurent pas une atmosphère de franchise et d’honnêteté.

Faites de votre mieux pour aider les parents de votre église à se tenir au courant de la façon dont leurs enfants utilisent Internet.

11 Protéger les enfants contre le harcèlement en ligne

CyberbullyingLe harcèlement est un problème de plus en plus grave.

Selon certaines recherches, 13 millions d’enfants par an sont harcelés par leurs camarades. Selon The Bully Project, jusqu’à 75 pour cent des élèves de collège disent que ces harcèlements viennent de préjugés sur leur ethnicité, leur type corporel ou leur image corporelle, leur orientation sexuelle, leur affiliation religieuse ou leur handicap cognitif / physique.

Les médias sociaux apportent une dimension encore plus omniprésente et encore plus pernicieuse au harcèlement en ligne, qui est scandaleusement brutal et impitoyable. Partout en Amérique, nous avons vu avec horreur que le harcèlement pouvait pousser des jeunes gens à s’auto-mutiler ou même à se suicider.

Comment les parents et les tuteurs peuvent aider

Trop de parents, de pasteurs et d’éducateurs sont démunis pour affronter les problèmes disciplinaires qui mènent au harcèlement en ligne. Les églises peuvent apprendre aux parents quelles mesures sont disponibles pour réduire le harcèlement en ligne et fournir aux jeunes des programmes extra-scolaires de renforcement de la discipline comme ceux qui ont été mentionnés ci-dessus.

Selon certaines études, quand les enfants ont des activités extra-scolaires productives, ils sont moins susceptibles de se faire harceler ou de devenir harceleurs eux-mêmes parce que l’inactivité mène souvent à des occupations destructrices. Selon The Bully Project, tous les jours, plus de 160 000 élèves restent à la maison et refusent d’aller à l’école parce qu’ils ont peur des harceleurs.

Cela se produit trop souvent et trop peu de ressources sont consacrées à la prévention. L’église peut et devrait jouer un rôle important dans la réduction des comportements de harcèlement et apprendre aux enfants à faire face au stress qu’ils subissent en grandissant.

Les enfants cherchent naturellement à repousser les limites et, parfois, ils mentent si cela peut leur épargner des embarras ou des punitions. En tant qu’incarnations de la morale, les parents et les chefs religieux doivent aider les enfants à éviter d’être malhonnêtes pour qu’ils puissent vivre leurs expériences sociales et en ligne dans le bonheur et la sécurité. S’il vous faut plus d’informations, consultez notre Guide exhaustif contre le harcèlement en ligne pour les parents

La communication est vitale

Communiquer efficacement, cela signifie donner des conseils, mais cela signifie aussi écouter avec compassion. Assurez-vous d’éviter les déclarations catégoriques comme « Sois fort » ou « Tout le monde se fait agresser, ça fait partie de la scolarité ». Ces rejets négatifs découragent les enfants de demander de l’aide aux adultes.

Les chefs religieux peuvent proposer de parler du harcèlement aux réunions scolaires ou tout simplement pendant leurs sermons. Ils peuvent aussi indiquer aux parents des ressources comme www.stopbullying.gov, qui aident les parents à contrôler la sécurité en ligne de leurs enfants.

Au lieu de dire que le harcèlement en ligne fait inévitablement partie de l’adolescence, travaillons ensemble pour apprendre aux enfants à mieux se comporter.

Les lois et les règlements

Bien qu’elles soient parfois difficiles à faire appliquer, il existe des lois qui peuvent nous aider à lutter contre les entreprises qui cherchent à exploiter les enfants.

Le Children’s Online Privacy Protection Act (le COPPA) a été établi pour protéger les informations personnelles en ligne de nos jeunes (les enfants de moins de 13 ans). Le COPPA demande aux sites, aux applis et aux services de demander aux parents s’ils acceptent que le site, l’appli ou le service récolte ou utilise les informations personnelles d’un enfant. Vous pourrez en apprendre plus sur les règlements du COPPA sur le site web de la FTC.

En outre, demandez aussi à la police locale et aux organisations à but non-lucratif de vous renseigner sur la cybersécurité et sur les lois anti-harcèlement qui sont peut-être en vigueur dans votre état ou dans votre ville.

12 Être des parents proactifs

Being Proactive Parents Internet peut même être amusant et interactif pour les enfants qui veulent y étudier leur foi et en apprendre plus sur les organismes de bienfaisance de leur communauté.

Concernant leur utilisation d’Internet et des appareils connectés, mettez en place des règles strictes. Exigez que les enfants obéissent aux règlements de l’école sur l’utilisation des ordinateurs et des appareils connectés. Apprenez-leur à naviguer prudemment pour éviter le piratage.

4 Conseils utiles pour éviter de se faire pirater :

  1. Rendez vos comptes de médias sociaux privés. Les enfants et les adolescents devraient rendre leurs comptes privés pour réduire l’exposition de leur vie privée. Ils devraient aussi être vos amis en ligne pour que vous puissiez surveiller ce qu’ils postent.
  2. Protégez les mots de passe : Dites à vos enfants d’être prudents avec leurs mots de passe. Ils ne doivent partager leurs mots de passe qu’avec un parent. Utilisez des mots de passe complexes difficiles à trouver et utilisez un mot de passe différent pour tous les sites et pour toutes les applis.
  3. Utilisez une authentification à deux facteurs : Cette authentification signifie que, si un pirate n’a que votre adresse de courriel, il ne pourra pas accéder aux données de l’enfant sans avoir physiquement son smartphone en main.
  4. N’ouvrez jamais les courriels louches, surtout ceux qui ont des pièces attachées. Vous risqueriez d’être victimes de hameçonnage ou de télécharger un virus ou un rançongiciel sans vous en rendre compte.

13 L’avenir de la sécurité en ligne pour les enfants

Comme la technologie continue à évoluer, les adultes ont du mal à se tenir suffisamment au courant pour pouvoir surveiller leurs enfants, mais nous pouvons le faire en restant proactifs.

Bien qu’il soit difficile de prévoir quelles nouvelles formes de technologies sophistiquées seront populaires dans l’avenir (peut-être la réalité virtuelle), ­nous savons au moins qu’il existe des dizaines d’outils et d’organismes d’action pour nous aider à assurer la sécurité en ligne de nos enfants.

Avant toute chose, communiquez ouvertement et fréquemment avec votre enfant sur la sécurité, la confidentialité et le comportement en ligne. Comme toutes les autres formes de sécurité physique, la sécurité en ligne pour les enfants commence à la maison avec de l’amour, de la discipline et une bonne éducation.

Nick Soucy
Nick Soucy est un passionné de cyber sécurité et de technologies de pointe, surtout celles qui protègent votre confidentialité en ligne et votre droit à la liberté. Il a également une curiosité immense pour les Intelligences artificielles et les sciences philosophiques du futurisme et de l'évolution transhumaniste.