Bientôt 10 ans après la création d’Hadopi, la chasse aux sites de téléchargement illégal est loin d’être terminée. Ces derniers temps c’est Torrent9, le leader francophone du peer to peer qui est dans le collimateur des autorités et doit changer régulièrement d’adresse pour continuer à fournir ses services.

Pour combien de temps ? Fin novembre 2018, la disparition provisoire de Torrent9 a mis ses nombreux adeptes en émoi. Et si Torrent9 fermait définitivement ? Pas de panique, il y aura toujours des alternatives.

Torrent9, la rançon de la gloire

En 2018, les fermetures provisoires de Cpasbien et de T411 ont fait de Torrent9 le leader d’un marché où il était jusqu’alors un acteur anecdotique.

Torrent9 ch Selon Google, Torrent9 était le 50e site le plus fréquenté par les internautes français au mois de novembre 2018 ! Le fait qu’aucune inscription n’y soit demandée y est sans doute pour beaucoup.

Seulement voilà, ce succès l’a placé dans le collimateur de la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet, l’obligeant à jouer au chat et à la souris avec les autorités.

Ses disparitions soudaines et ses fréquents changements d’extension de domaine déboussolent les utilisateurs fidèles.

Après un détour par les Philippines et le Pérou, il finit l’année 2018 en Suisse, avec une adresse en .ch (torrent9.ch).

Jusqu’à la prochaine alerte ? Même en cas de fermeture définitive de Torrent 9 il y aura toujours de quoi se retourner avec les sites francophones de téléchargement suivants :

Alternatives à Torrent9 pour les francophones

Films, séries, jeux, musique, ebooks etc, on retrouve un vaste choix de contenus francophones ou sous-titrés en français sur les sites suivants :

1 Yggtorrent

Yggtorrent Fusion de Yggtorrent et de T411, l’actuel yggtorrent avec 2 200 000 membres revendiqués devient la nouvelle référence francophone du peer to peer.

Il s’est même doté d’une vidéo de présentation qui sert aussi de tutoriel pour les débutants !

L’inscription (gratuite) est obligatoire, alors attention aux nombreux clones et aux arnaques : si on vous demande votre carte bleue, fuyez, ce n’est pas le site original.

Ceci dit, soyez toujours prudents, l’original fait parfois de la redirection publicitaire vers des sites louches voire franchement malveillants (hameçonnage).

Début décembre 2018 on le trouvait sur ygg.gg mais pour avoir toujours la bonne adresse et se tenir au courant des dernières évolutions, le mieux est de se connecter sur le compte twitter @yggtorrent_com.

2 Cpasbien

Cpasbien C’est depuis longtemps la référence pour les films français, et tout comme Torrent9, il renaît régulièrement de ses cendres.

Fin 2018, il se teinte de bleu, avec une nouvelle extension de nom de domaine, cpasbien.blue.

3 Annuaire-téléchargement

Annuaire-téléchargement Ce n’est pas du peer to peer mais du DDL et c’est le nouveau nom du mastodonte francophone Zone-téléchargement.

Celui-ci ayant subi un important piratage durant les derniers mois de 2018 a pris le parti de changer radicalement en changeant de nom et d’adresse : annuaire-telechargement.com.

On y trouve un sympathique choix de films, séries, jeux, animés, émissions de TV en VF ou VOST.

Pour éviter les copieurs, vérifier la barre d’adresse pour connaître le nom de domaine du site sur lequel vous vous trouvez.

4 Zetorrents

Zetorrents Un petit choix de films en VF ou VOST et l’absence d’inscription obligatoire pour le moment en font une alternative intéressante. Fin 2018 on le trouve à l’adresse ww5.zetorrents.ws

5 Freetorrent

Freetorrent Ce nouveau tracker 100 % français qui se targue d’être une alternative ‘éthique’ à Yggtorrent est privé mais ouvre régulièrement ses inscriptions. On le trouve pour l’instant sous l’extension freetorrent.tk

6 GKTorrent

GKTorrent Un site d’indexation francophone public, pas énormément de choix pour les films en VO mais pas mal de séries en VOST, et bien sûr de VF. Actuellement indexé en .me (mais ça peut bouger).

Torrent9 ou pas, sortez couverts

Attention, sur tous ces sites les pop-ups embarrassant (attention aux enfants et au boss) ainsi que le hameçonnage sont fréquents.

Mais surtout, quel que soit le statut du site, public ou privé, si on veut faire du peer to peer ou utiliser un site de DDL, on sort couvert : c’est à dire qu’on n’oublie pas son VPN pour rester sous les radars et éviter le courrier Hadopi.

Si ce n’est pas déjà fait, choisissez le votre parmi nos VPN préférés : ExpressVPN , NordVPN , ou encore CyberGhost VPN .