50 femmes dans l’industrie de la technologie que vous devez connaître

Rebecca Aimee Publié par Rebecca Aimee le novembre 17, 2020

L’industrie de la technologie est un secteur dominé par les hommes. Vous avez probablement entendu parler de géants de la technologie comme Bill Gates, Jeff Bezos ou Mark Zuckerberg, mais vous ne connaissez peut-être pas les femmes stars dans ce domaine. Les recherches montrent que près de 80 % des étudiants ne peuvent pas nommer une seule femme célèbre travaillant dans le domaine des technologies. Pour résoudre ce problème, nous avons établi une liste des 50 femmes les plus célèbres dans le monde des technologies que vous devriez tous connaître !

Malgré la contribution des femmes dans de grandes sociétés comme Google, Facebook et Apple — celles-ci représentent moins de 30 % de l’ensemble des employés. Bien que des équipes composées d’hommes et de femmes soient responsables de technologies innovantes, les femmes n’occupent qu’un pourcentage maigre de 25 % des postes de direction disponibles.

Dans le seul domaine de l’informatique, l’équilibre entre les sexes ne devrait pas être atteint avant 2100 environ ! Mais pourquoi attendre 80 ans ?

Cette liste n’est qu’un aperçu des femmes innovantes et visionnaires qui prennent d’assaut l’univers de la technologie. Elles sont la preuve vivante qu’avec de la persévérance — quel que soit le sexe — on peut réussir dans ce domaine.

Guide pratique : 50 femmes dans l’industrie de la technologie que tout le monde devrait connaître

  1. Christine Spiten — Ingénieur et cofondatrice de Blueye Robotics
  2. Melanie Perkins — PDG et cofondatrice de Canva
  3. Marissa Mayer — Responsable informatique et cofondatrice de Lumi Labs
  4. Charity Wanjiku — PDG et cofondatrice de Strauss Energy Ltd
  5. Pauline van Dongen — Fondatrice et directrice artistique de Pauline van Dongen Studio
  6. Anita Schøll Brede — PDG et cofondatrice de Iris.AI
  7. Patricia Scanlon — PDG et cofondatrice de SoapBox Labs
  8. Helena Samsioe — PDG et fondatrice de GLOBHE Drones
  9. Tammarrian Rogers — Directrice de l’ingénierie chez Snap Inc.
  10. Tal Rabin — Responsable du groupe de recherche sur la cryptographie au centre de recherche Thomas J. Watson d’IBM
  11. Maru Nihoniho — Fondatrice et directrice générale de Metia Interactive
  12. Funke Opeke — PDG de MainOne, fondatrice de Main Street Technologies
  13. Neha Narkhede — Cofondatrice de Confluent
  14. Katie Moussouris — PDG et fondatrice de Luta Security
  15. Komal Mangtani — Directrice et responsable de l’ingénierie & du Business Intelligence chez UBER
  16. Jean Liu — PDG de Didi Chuxing
  17. Carol Shaw — Première femme conceptrice et programmeuse de jeux
  18. Megan Smith — PDG de shift7, fondatrice de TechHire
  19. Leanne Kemp — Fondatrice et PDG de Everledger
  20. Christy Wyatt — PDG de Absolute
  21. Marita Cheng — PDG et fondatrice de Aubot
  22. Susan Wojcicki — PDG de YouTube
  23. Jules Coleman — Cofondatrice et propriétaire de Resi
  24. Jade le Maitre — Directrice technique et cofondatrice de Hease Robotics
  25. Karen Dolva — PDG et cofondatrice de No Isolation
  26. Eileen Burbidge — Cofondatrice de Passion Capital
  27. Elina Berglund — PDG et cofondatrice de Natural Cycles
  28. Ginni Rometty — Présidente, PDG d’IBM
  29. Ursula Burns — PDG de VEON, conseillère chez Teneo et directrice non exécutive de Diageo
  30. Angela Ahrendts — Directrice générale adjointe chez Apple
  31. Meg Whitman — PDG de Quibi, membre du conseil d’administration de Dropbox
  32. Safra Catz — PDG d’Oracle Corporation
  33. Anne Wojcicki — PDG et cofondatrice de 23andme
  34. Whitney Wolfe Herd — Fondatrice et PDG de Bumble
  35. Julia Hartz — PDG de la société Eventbrite
  36. Stacy Brown-Philpot — PDG de TaskRabbit, membre du conseil d’administration de HP Inc. et Nordstrom
  37. Kathryn Parsons — Cofondatrice et codirectrice générale de Decoded
  38. Sheryl Sandberg — Directrice de l’exploitation chez Facebook
  39. Jackie Hunter — PDG de BenevolentBio
  40. Amy Hood — Directrice financière de Microsoft
  41. Hooi Ling Tan — Cofondatrice et directrice de l’exploitation chez Grab
  42. Lucy Peng — Cofondatrice de Alibaba
  43. Lexi Reese — Directrice de l’exploitation chez Gusto
  44. Sara Klemens — Directrice de l’exploitation chez Twitch
  45. Francoise Brougher — Directrice de l’exploitation chez Pinterest
  46. Lisa Su — PDG de la société Advanced Micro Devices (AMD)
  47. Brie Code — PDG et directrice de la création chez TRU LUV
  48. Stephanie Harvey — Développeuse de jeux chez Ubisoft
  49. Belinda Johnson — Ancienne directrice de l’exploitation chez Airbnb
  50. Ruth Porat — Directrice financière et vice-présidente de la société Alphabet Inc.

Les 50 femmes les plus influentes dans l’univers de la technologie que vous devez tous connaître

1. Christine Spiten — Ingénieur et cofondatrice de Blueye Robotics

Scheenshot of Christine Spiten standing outside looking into the distance.

Image source: Nordic Labour Journal

En tant que cofondatrice de Blueye Robotics, Christine Spiten supervise la conception, la création et la vente de drones sous-marins. Les robots Blueye sont conçus pour plonger jusqu’à 150 mètres de profondeur dans l’océan en vue d’élargir les connaissances humaines sur la beauté des fonds marins ainsi que sur les dangers auxquels la vie marine est confrontée. Christine Spiten veut utiliser son produit pour la recherche scientifique et la sensibilisation du public aux effets du réchauffement climatique sur notre planète.

2. Melanie Perkins — PDG et cofondatrice de Canva

Portrait of Melanie Perkins smiling at the camera.

Image source: BBC.com

Melanie Perkins est l’une des femmes PDG les plus jeunes dans le monde. À 22 ans seulement, elle a commencé à diriger sa propre entreprise : Canva. Cette plateforme de design en ligne, populaire et gratuite, est basée sur la même technologie que Fusion Books. Melanie Perkins a créé cette plateforme pour aider ses camarades de classe à créer leurs yearbooks. Grâce à son style simple et à sa facilité d’utilisation, Canva est maintenant largement utilisée dans le monde entier pour le design professionnel et personnel. Cette plateforme est évaluée actuellement à plus d’un milliard de dollars.

3. Marissa Mayer — Responsable informatique et cofondatrice de Lumi Labs

Photo of Marrisa Mayer smiling at the camera.

Image source: Observer

Marissa Mayer est experte en intelligence artificielle, responsable informatique et cofondatrice de Lumi Labs. Parmi ses plus grandes réalisations, citons le design de la page d’accueil de Google et celle de Yahoo ! Lorsque Yahoo a été vendu en 2017, elle a créé sa propre entreprise, appelée Lumi Labs. Marissa Mayer détient de nombreux brevets, tant dans les technologies de l’intelligence artificielle que dans le design. Elle a également été nommée sur la liste Forbes 40 Under 40.

4. Charity Wanjiku — PDG et cofondatrice de Strauss Energy Ltd

Portrait of Charity Wanjiku smiling at the camera.

Image source: Forbes.com

Charity Wanjiku est une leader dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique. Afin de réduire la pauvreté énergétique au Kenya, elle a créé un système d’énergie solaire innovant qui combine des panneaux solaires avec des matériaux traditionnels. Les tuiles sont équipées d’un compteur qui mesure la consommation et recycle l’énergie non utilisée vers le réseau national. Ce produit garantit l’absence de pannes d’électricité et des factures moins élevées pour les propriétaires. L’idée innovante de Wanjiku vise à réduire la pauvreté énergétique des zones rurales kenyanes d’ici 2030.

5. Pauline Van Dongen — Fondatrice et directrice artistique de Pauline van Dongen Studio

Pauline Van Dongen

Image source: Team Peter Sigter

Pauline van Dongen, qui a lancé son propre studio à tout juste 24 ans, est une créatrice de mode exceptionnelle. Tous ses projets sont élaborés avec des technologies innovantes. Parmi ses créations les plus populaires, on trouve des cardigans qui mesurent les mouvements des personnes âgées, des hauts qui corrigent la posture et une veste qui caresse le dos du porteur en réaction au toucher. Avec ses idées, Pauline veut montrer qu’il est possible de donner un caractère naturel à la technologie afin de l’intégrer dans la vie quotidienne.

6. Anita Schjøll Brede — PDG et cofondatrice de Iris.AI

Portrait of Anita Schjoll Brede smiling directly at the camera.

Image source: Team Peter Sigter

Anita Schjøll Brede a lancé sa société, Iris.AI, premier système de recherche basé sur l’intelligence artificielle, conçu pour rendre la recherche plus organisée et plus productive. La start-up a vu le jour lorsque Anita Schjøll Brede a découvert qu’en raison du manque de solutions de recherche abordables et efficaces, les chercheurs passaient environ 3 semaines à créer une liste de lecture. Conçu pour fonctionner comme un cerveau humain, Iris.AI extrait des mots clés et analyse la fréquence des mots dans les articles scientifiques. Grâce à son algorithme, ce système est capable de lire les travaux publiés 90 % plus rapidement que toute autre méthode de recherche. Iris.AI est désormais largement utilisé dans le monde entier comme solution de recherche en ligne.

7. Patricia Scanlon — PDG et cofondatrice de SoapBox Labs

Screenshot of Patricia Scanlon smiling at the camera.

Image source: Team Peter Sigter

Patricia Scanlon est spécialisée dans les technologies de reconnaissance vocale et l’IA depuis 20 ans. En 2013, elle a lancé SoapBox Labs afin de développer des applications et des technologies pour améliorer l’apprentissage du langage chez les enfants. Son idée est née en constatant le manque de produits d’intelligence artificielle adaptés à la jeune génération. SoapBox Labs dispose actuellement de plus de 25 000 voix d’enfants différentes dans sa base de données et chacun de ses appareils peut s’adapter aux besoins spécifiques de chaque enfant.

8. Helena Samsioe — PDG et fondatrice de GLOBHE Drones

Portrait of Helena Samsioe smiling.

Image source: womenanddrones.com

Grâce à sa grande expérience dans la gestion des catastrophes, Helena Samsioe a découvert que la technologie et les drones peuvent être utilisés pour aider les personnes exposées à des conditions de vie dangereuses. En 2015, elle a lancé GLOBHE — une société de services de drones humanitaires. La start-up utilise des drones pour analyser et partager des cartes entre ses utilisateurs du monde entier afin de prévenir les catastrophes et d’intervenir plus rapidement. Outre la collecte d’images de catastrophes naturelles, GLOBHE utilise des drones pour fournir des médicaments et des outils médicaux à ceux qui en ont besoin.

9. Tammarrian Rogers — Directrice de l’ingénierie chez Snap Inc.

Tammarrian Rogers — Director of Engineering at Snap Inc.

Image source: Forbes.com

Tammarrian Rogers a plus de 30 ans d’expérience dans le développement informatique. Actuellement, en tant que responsable de l’ingénierie chez Snap Inc. elle supervise la conception et l’amélioration de la qualité du code. Elle est également responsable de l’accessibilité et de l’efficacité de Snapchat, Spectacles et Bitmoji. Elle a ouvert la voie à de nombreuses autres femmes de couleur dans l’industrie en étant l’une des pionnières dans l’univers de la technologie. Elle a collaboré avec des entreprises comme Microsoft et Apple.

10. Tal Rabin — Chef du groupe de recherche sur la cryptographie au centre de recherche Thomas J. Watson d’IBM

Photo of Tal Rabin in a library.

Image source: fromthegrapevine.com

En tant que femme ingénieure, Tal Rabin se classe parmi les 22 femmes expertes en technologie les plus influentes dans le monde selon Business Insider. Elle est responsable de la conception des algorithmes de cryptage les plus sécurisés dans le monde. Son objectif est de rendre les communications en ligne plus fiables pour tous. Au cours de sa vie, elle a cosigné plus de 100 articles scientifiques visant à rendre le cryptage et la cybersécurité plus accessibles au grand public.

11. Maru Nihoniho — Fondatrice et directrice générale de Metia Interactive

Photo of Maru Nihoniho in a dark room.

Image source: stuff.co.nz

Les jeux vidéo peuvent servir un objectif plus important que celui du divertissement, ce qui est la raison principale de la start-up Metia Interactive. La société développe des jeux en ligne destinés aux jeunes souffrant de problèmes de santé mentale. Sa réalisation la plus populaire, Sparx, aide les adolescents à faire face à la dépression et à l’anxiété grâce à un jeu qui utilise des tâches simples de thérapie cognitivo-comportementale. En raison de l’importance et de l’impact de Sparx dans ce domaine, Maru Nihoniho a été nommée innovatrice de l’année 2017 lors des MCV Pacific Women in Games Awards.

12. Funke Opeke — PDG de MainOne, fondatrice de Main Street Technologies

Funke Opeke — CEO of MainOne Cable Company, Founder of Main Street Technologies

Image source: Forbes.com

Funke Opeke est une ingénieure en électricité qui a plus de 20 ans d’expérience dans les télécommunications. Lorsque le réseau Internet a commencé son expansion dans le monde, elle est retournée au Nigeria et a très vite remarqué la faible connectivité de ce pays. Elle a créé MainOne dans le but de fournir au pays et au reste du continent des services de communication et un accès à internet. Après avoir récolté un impressionnant financement de 240 millions de dollars, elle a réussi à déployer plus de 7 000 km de câble internet sous-marin de grande qualité. Ses actions ont dynamisé l’économie africaine grâce à la croissance des services bancaires en ligne, des sites web de vente et des services de réservation en ligne.

13. Neha Narkhede — Cofondatrice de Confluent

Photo of Neha Narkhede in front of a dark wall.

Image source: twitter.com

Ayant grandi dans la banlieue indienne, Neha Narkhede a dû travailler très dur pour imprimer sa marque dans l’industrie de la technologie. Sa persévérance et sa détermination lui ont permis de cofonder la société la plus populaire en matière de technologie de streaming événementiel, Confluent. Le site se concentre sur la gestion de données en temps réel à grande échelle en utilisant Apache Kafka — un logiciel de traitement de flux développé par Neha Narkhede. Le logiciel est désormais disponible en open source, ce qui permet à d’autres plateformes d’utiliser et d’améliorer le code. Aujourd’hui, Confluent est une entreprise dont le chiffre d’affaires s’élève à 2,5 milliards de dollars et qui compte parmi ses clients Netflix et Lyft.

14. Katie Moussouris — PDG et fondatrice de Luta Security

Screenshot of Katie Moussouris in a photography studio.

Image source: thehill.com

Katie Moussouris, développeuse de logiciels et experte en cybersécurité, a été l’une des premières femmes créatrices de programmes Bug Bounty. Chez Luta Security, elle est conseillère auprès des entreprises et des gouvernements en matière de sécurité en ligne. En lançant ses programmes Bug Bounty chez Microsoft, elle a été reconnue par le ministère américain de la défense, où elle a développé les programmes Hack the Pentagon et Hack the Airforce. Katie Moussouris est également une conférencière qui milite pour une meilleure sécurité sur internet dans le monde entier.

15. Komal Mangtani — Directrice et responsable de l’ingénierie & du Business Intelligence chez UBER

Portrait of Komal Mangtani smiling.

Image source: Forbes.com

En tant que responsable de l’ingénierie chez Uber, Komal Mangtani a aidé la société à atteindre 5,5 millions d’utilisateurs mensuels et 11,3 milliards de dollars de revenus annuels. Au cours de ses quatre premières années chez Uber, elle a développé de multiples systèmes qui ont permis d’améliorer le processus de paiement, les taxes et la détection de fraude. Au-delà de son statut, Komal Mangtani s’est efforcée de réduire l’écart entre les sexes dans le monde de l’entreprise, en veillant à ce qu’Uber offre une variété de rôles à tout le monde, quels que soient le sexe et l’origine culturelle. Elle siège également au conseil d’administration de Women Who Code et a fait un don de 1,2 milliard de dollars à l’association pour accroître la diversité dans le domaine de l’informatique.

16. Jean Liu — PDG de Didi Chuxing

Studio portrait of Jean Liu smiling at the camera.

Image source: fortune.com

Gravir les échelons professionnels en tant que femme en Chine n’est pas facile, mais Jean Liu a persévéré. Après son succès chez Goldman Sachs, elle est devenue la PDG de Didi Chuxing, la plus grande plateforme de transport mobile en Chine. L’application de transport de Didi Chuxing, DiDi, compte actuellement plus de 400 millions d’utilisateurs dans 400 villes. Encouragée par le succès de l’application en Chine, Jean Liu travaille actuellement à l’expansion de l’entreprise ainsi qu’à son développement au Mexique et en Amérique du Sud.

17. Carol Shaw — Première femme conceptrice et programmeuse de jeux

Screenshot of Carol Shaw smiling at the camera.

Image source: youtube.com

Reconnue comme la première femme conceptrice professionnelle de jeux vidéo, Carol Shaw est une icône dans le monde du gaming. Elle a développé certains jeux rétro parmi les plus populaires sur Atari 2600, comme 3D Tic-Tac-Toe, Video Checkers et River Raid — qui ont eu un grand succès. Carol Shaw est devenue rapidement une développeuse chevronnée, en particulier pour les tâches de programmation les plus difficiles. Bien qu’elle ait pris sa retraite il y a près de 20 ans, elle est toujours une figure importante dans l’industrie du gaming et a récemment reçu le prix Industry Icon Award en 2017.

18. Megan Smith — PDG de shift7, responsable de TechHire

Photo of Megan Smith looking at the camera.

Image source: politico.com

Megan Smith est une ingénieure en technologie primée. Elle est en charge de rendre internet largement accessible au grand public. Alors qu’elle était sous les ordres de Barack Obama comme première femme directrice de la technologie aux États-Unis, elle a aidé l’ancien président à comprendre le pouvoir des données en ligne et la nécessité d’innover en permanence. Pendant son passage au gouvernement, Smith a ouvert plus de 200 000 bases de données au grand public, comme la météo et les cartes, et les a rendues accessibles en ligne. Elle s’est également attachée à rendre l’industrie technologique plus attrayante et accessible grâce à diverses initiatives, notamment le programme gouvernemental TechHire.

19. Leanne Kemp — Fondatrice et PDG de Everledger

Leanne Kemp — Founder and CEO of Everledger

Image source: ibmsystemsmag.com

Everledger est une start-up créée et dirigée par une ingénieure indépendante, Leanne Kemp. Avec son équipe, elle aspire à accroître la transparence dans le marché. Leanne Kemp a développé un ensemble de technologies telles que blockchain, RFID (Radio-frequency identification) et d’autres technologies utilisées par les différents acteurs et partenaires pour suivre le parcours des diamants depuis les mines jusqu’aux magasins spécialisés. Afin de lutter contre le blanchiment d’argent et la fraude, elle envisage maintenant d’étendre son activité à la vérification des vins, des pierres précieuses et des métaux.

20. Christy Wyatt — PDG de Absolute

Screenshot of Christy Wyatt looking at the camera smiling.

Image source: bizjournals.com

Absolute Software Corporation développe et vend des logiciels informatiques conçus pour surveiller et suivre les ordinateurs. Le programme, développé par Christy Wyatt, est actuellement installé sur plus d’un demi-milliard d’appareils différents dans plus de 12 000 entreprises du monde entier. Grâce à ce logiciel, de nombreuses entreprises ont retrouvé et récupéré des ordinateurs portables perdus ou volés. Aujourd’hui, Christy Wyatt dirige son entreprise, qui est passée du statut de simple fournisseur à celui de leader de sécurité en ligne.

21. Marita Cheng — PDG et fondatrice de Aubot

Marita Cheng — CEO and Founder of Aubot

Image source: cairnspost.com.au

Marita Cheng combine son intérêt pour la robotique avec un profond désir d’aider les personnes démunies. Avec son équipe chez Aubot, elle a conçu et commercialisé un robot de téléprésence appelé Teleport pour permettre la présence virtuelle d’une personne dans un endroit souhaité. Avec Teleport, les enfants dans les hôpitaux peuvent aller à l’école, les personnes handicapées peuvent toujours participer aux tâches professionnelles, les parents et les bénévoles peuvent surveiller et échanger avec les personnes âgées. En plus de diriger Aubot, Marita Cheng a cofondé Aipoly, une application qui peut reconnaître et communiquer des objets en temps réel aux personnes malvoyantes.

22. Susan Wojcicki — PDG de YouTube

Portrait of Susan Wojcicki smiling at the camera.

Image source: Female Founders Fund

Susan Wojcicki est probablement l’une des plus grandes figures dans l’industrie de la technologie moderne. Sa carrière a évolué chez Google, où elle a lancé AdSense, qui a permis à la société de générer ses plus grands revenus. C’est également grâce à elle que le logo emblématique de Google change en fonction des vacances et des événements spéciaux. Confortée par son succès, elle a persuadé ses collègues d’acheter YouTube, qui n’était à l’époque qu’un petit site web prometteur. En tant que PDG de la plateforme vidéo en ligne, elle a supervisé la création et le développement de YouTube Gaming, YouTube TV et YouTube Music. Susan Wojcicki est responsable de la plateforme depuis 2014.

23. Jules Coleman — Cofondatrice et propriétaire de Resi

Photo of Jules Coleman in front of big glass doors.

Image source: lookthebusiness.ie

Jules Coleman a eu l’idée de créer son entreprise alors qu’elle cherchait en ligne un projet pour la rénovation de maisons. Se sentant de plus en plus frustrée par la difficulté d’évaluer le potentiel du bâtiment à travers quelques photos, elle a mis le doigt sur une lacune du marché pour des investisseurs comme elle. Malgré son manque de connaissances en programmation, elle a lancé avec succès Resi — le premier site web qui permet à ses utilisateurs de concevoir une maison en ligne. Le succès de Resi.com lui a valu de nombreux prix comme Internet Hero en 2016.

24. Jade le Maitre — Directrice technique et cofondatrice de Hease Robotics

Portrait of Jade le Maitre looking at the camera and smiling.

Image source: Bizz & Buzz

Jade le Maitre a découvert sa passion pour la communication scientifique grâce à son projet de recherche sur les interactions homme-robot. Hease Robotics est fondée pour accroître l’efficacité du travail en développant et en fournissant des robots autonomes au service des clients. À ce jour, la société fournit des robots aux magasins, aux aéroports, aux bureaux et aux musées en France. Les clients les plus populaires de Jade le Maitre sont Total (une compagnie pétrolière et gazière) et Leclerc. Récemment, Jade le Maitre a créé un site web, Lyon-Is-AI, afin de promouvoir des opinions positives sur les robots et l’IA.

25. Karen Dolva — PDG et cofondatrice de No Isolation

Screenshot of Karen Dolva in front of a white bricked wall.

Image source: wegate.eu

Karen Dolva est la preuve vivante qu’il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’expérience pour créer une entreprise florissante. Elle a créé No Isolation juste après avoir obtenu son diplôme d’experte en UX design. Dans le but de réduire l’isolement social, elle a travaillé au développement de technologies pour aider les personnes les plus exposées à l’isolement social. Karen Dolva a conçu un robot appelé AV1, qui est utilisé dans les hôpitaux et les foyers pour enfants atteints de maladies chroniques. Elle est également à l’origine de l’invention de KOMP — un écran à un seul bouton pour les personnes âgées qui leur permet de participer à des événements sociaux en ligne

26. Eileen Burbidge — Cofondatrice de Passion Capital

Photo of Eileen Burbridge looking at the camera.

Image source: standard.co.uk

Reine du capital-risque britannique (Queen of British Venture Capital), selon la description du magazine Fortune, Eileen Burbidge est à l’origine du succès de nombreuses petites et moyennes entreprises, dont Monzo Bank et Butternut Box. Sa grande expérience dans des entreprises comme Skype, Sun, Apple et Yahoo lui a permis de développer le potentiel de nombreuses start-ups. Avec Passion Capital, elle investit et supervise la croissance des entreprises prometteuses.

27. Elina Berglund — PDG et cofondatrice de Natural Cycles

Screenshot of Elina Berglund sitting on a sofa.

Image source: thriveglobal.com

Elina Berglund a commencé sa carrière comme physicienne des particules. Alors qu’elle cherchait une bonne forme naturelle de contrôle des naissances, elle a découvert une grande lacune sur le marché. Poussée par son observation, elle a créé un algorithme basé sur son propre cycle menstruel et a développé une application appelée Natural Cycles. Cette application identifie le cycle de fertilité de son utilisateur uniquement à partir des mesures quotidiennes de la température du corps. L’application est actuellement téléchargée près d’un million de fois sur Google Play Store et sa popularité ne cesse de croître.

28. Ginni Rometty — Présidente, PDG d’IBM

Ginni Rometty — Chairman, President, and CEO of IBM

Image source fortune.com

Ginni Rometty a gravi les échelons chez IBM au cours de sa longue carrière. Elle travaille pour ce géant de la technologie depuis 1981. Elle en est actuellement la présidente, PDG, et est responsable de la majeure partie de sa croissance. En dirigeant IBM à travers une vague de changements majeurs dont la transition vers le data business, Ginni Rometty a réinventé la cybersécurité, la technologie quantique et l’intelligence artificielle. L’acquisition de Red Hat en 2018 a fait d’IBM l’un des leaders de l’industrie du cloud computing. Parallèlement à ses réalisations, Ginni Rometty a réinventé la culture de travail dans l’entreprise en instaurant des postes no-collar pour ceux qui n’ont pas de diplôme spécialisé en technologie.

29. Ursula Burns — PDG de VEON, conseillère chez Teneo et directrice non exécutive de Diageo

Portrait of Ursula Burns smiling at the camera.

Image source: xerox.com

Dans les années 1980, quand Ursula Burns a commencé à travailler dans le secteur des technologies, il n’y avait pas beaucoup d’opportunités dans ce domaine pour une femme de couleur. Refusant d’abandonner, elle s’est engagée à gravir les échelons chez Xerox. En 2009, elle est devenue la première femme afro-américaine à occuper le poste de PDG de la société. Reconnaissant ses grandes qualités et son expérience, cette même année, Ursula Burns a été invitée à diriger le White House National STEM program. Elle est restée à ce poste pendant 7 ans. Outre sa carrière réussie, elle est devenue un symbole important pour d’autres femmes dans l’industrie de la technologie.

30. Angela Ahrendts — Directrice générale adjointe chez Apple

Screenshot of Angela Ahrendts sitting in a conference room.

Image source: britannica.com

Les gens ont tendance à associer Apple au nom de Steve Jobs, mais la société doit une grande partie de son succès à Angela Ahrendts. Malgré son manque d’intérêt pour l’industrie de la technologie au départ, Angela Ahrendts a rapidement pris en charge l’amélioration de l’expérience d’achat des clients du géant en technologie, en la faisant ressembler davantage à un service de luxe. Elle a conçu Apple store que nous pouvons visiter aujourd’hui. En 2019, elle a annoncé qu’elle allait quitter Apple pour relever de nouveaux défis. À ce jour, elle est la seule femme à occuper un poste aussi important dans l’entreprise.

31. Meg Whitman — PDG de Quibi, membre du conseil d’administration de Dropbox

Portrait of Meg Whitman smiling at the camera.

Image source: britannica.com

Meg Whitman a obtenu un diplôme en économie et s’est rapidement fait connaître dans l’industrie de la technologie. Elle a travaillé dans plusieurs grandes entreprises tout au long de sa carrière, mais elle est surtout connue pour avoir dirigé la séparation de Hewlett-Packard en deux entreprises distinctes et pour avoir fait d’eBay une société dont le chiffre d’affaires s’élève à 8 milliards de dollars. Depuis qu’elle est devenue PDG de Quiby, une plateforme de streaming exclusivement mobile, Mme Whitman a réussi à obtenir plus d’un milliard de dollars de financement de la part d’investisseurs tels que Disney, Sony et Viacom. Elle est également la première femme employée et PDG de la jeune entreprise qu’elle a commercialisée sous le nom de mobile Netflix.

32. Safra Catz — PDG d’Oracle Corporation

Screenshot of Safra Katz talking on the stage.

Image source: Forbes.com

Safra Catz est la PDG la mieux payée de toutes les entreprises américaines. Elle a mis fin à sa carrière de banquière d’affaires en 1999 et a rejoint une société de technologie informatique, Oracle. Son potentiel a été rapidement reconnu et en deux ans, elle a été invitée à faire partie du conseil d’administration de la société. En 2014, elle est devenue la première co-PDG de l’entreprise. Avec son partenaire Mark Hurd, elle a réalisé le plus grand investissement à ce jour en rachetant son concurrent logiciel, PeopleSoft. En 2019, Catz est devenue l’unique PDG d’Oracle.

33. Anne Wojcicki — PDG et cofondatrice de 23andme

Photo of Anne Wojcicki smiling.

Image source: inc.com

Bien qu’elle ait commencé comme analyste à Wall Street, Anne Wojcicki a estimé que ce n’était pas la bonne voie pour elle. En 2006, elle a cofondé 23andme, une entreprise de tests ADN qui permet d’examiner à la fois l’état de santé et la généalogie des clients. Malgré la présence de nombreuses entreprises similaires sur le marché, Anne Wojcicki a travaillé dur pour faire de 23andme la seule entreprise de tests génétiques autorisée par la FDA à effectuer des tests de santé. Elle dirige actuellement son équipe dans la recherche de médicaments pour traiter certaines affections.

34. Whitney Wolfe Herd — Fondatrice et PDG de Bumble

Screenshot of Whitney Wolfe Herd sitting on a sofa.

Image source: topic.gr

Whitney Wolfe Herd a commencé sa carrière en tant que cofondatrice de Tinder, où elle a conçu le célèbre logo de l’application. Forte de son expérience, elle a décidé de développer une plateforme de rencontres axée sur l’autonomisation des femmes. Malgré le manque de réactions positives au départ, elle a créé Bumble — une application de rencontres conçue pour donner plus de contrôle aux femmes. Depuis, Bumble s’est rapidement développée, Wolfe Herd a même géré le lancement de l’application en Inde, où de nombreuses applications de rencontres n’ont pas connu le succès. Suite au succès de la plateforme, elle a créé BumbleBFF et BumbleBizz.

35. Julia Hartz — PDG de la société Eventbrite

Portrait of Julia Hartz looking at the camera.

Image source: eventbrite.co.uk

Julia Hartz a remarqué des lacunes dans la promotion des événements locaux en ligne pendant son stage à MTV. Avec son fiancé, elle a fondé EventBrite — une plateforme de billetterie et d’événements. Le site web s’est rapidement développé pour devenir l’une des plateformes les plus populaires pour promouvoir et vendre divers événements en Californie. Suite à son incroyable succès, Hartz a pris la place de son fiancé en tant que PDG de la société. Sous sa direction, EventBrite s’est étendue à plus de 170 pays dans le monde et est devenue une entreprise primée pour sa culture organisationnelle.

36. Stacy Brown-Philpot — PDG de TaskRabbit, membre du conseil d’administration de HP Inc. et Nordstrom

Portrait of Stacy Brown-Philpot smiling at the camera.

Image source: nbcnews.com

Stacy Brown-Philpot est entrée dans l’histoire en étant l’une des premières employées de couleur chez Google, où elle a dirigé les ventes et les opérations en ligne pendant près de 10 ans. En tant que PDG de TaskRabbit, elle a cherché à étendre la plateforme au monde entier et a réussi à doubler sa valeur aux États-Unis et au Royaume-Uni. Alors que l’application gagnait en popularité, Stacy Brown-Philpot a supervisé l’acquisition de TaskRabbit par IKEA en 2017. Outre ses réalisations en tant que PDG, Stacy Brown-Philpot est également membre du conseil d’administration de plusieurs entreprises dont Nordstrom, HP Inc. et Black Girls Code.

37. Kathryn Parsons — Cofondatrice et codirectrice générale de Decoded

Screenshot of Kathryn Parsons holding a laptop.

Image source: standard.co.uk

Kathryn Parsons a lancé Decoded en 2012, avec pour objectif d’apprendre à ses utilisateurs à coder en une seule journée. Depuis lors, elle s’est développée pour inclure des thèmes tels que la cybersécurité, la gestion des données et l’intelligence artificielle. En raison de ses cours de différents niveaux de difficulté, Decoded a fourni des ressources en ligne à de nombreux géants de la technologie comme Google, eBay, Facebook, BBC, Microsoft et TalkTalk. En tant qu’experte STEM, Parsons est également membre du Prime Minister’s Business Advisory Group et du Mayor’s Business Advisory Board au Royaume-Uni.

38. Sheryl Sandberg — Directrice de l’exploitation chez Facebook

Portrait of Sheryl Sandberg smiling.

Image source: about.fb.com

Première femme à siéger au conseil d’administration de Facebook, Sheryl Sandberg a rapidement prouvé qu’elle était la plus qualifiée pour ce rôle. En permettant aux petites entreprises de faire de la publicité sur la plateforme, elle a non seulement augmenté les revenus de Facebook, mais aussi sa popularité. Sheryl Sandberg a également été la première personne à reconnaître la nécessité de protéger la vie privée et la sécurité des utilisateurs de Facebook afin de réduire l’impact négatif de la plateforme sur leur santé mentale. Malgré les nombreux scandales associés à son nom, Sheryl Sandberg est l’une des femmes les plus célèbres dans le domaine de la technologie.

39. Jackie Hunter — PDG de BenevolentBio

Photo of Jackie Hunder looking at the camera.

Image source: a-star.edu.sg

BenevolentBio doit son succès à Jackie Hunter. S’appuyant sur sa longue expérience dans le domaine pharmaceutique, Jackie Hunter a modernisé la société en combinant le développement de la médecine traditionnelle et l’IA. Cette nouvelle approche, appelée BenevolentAI, a révolutionné la vitesse de création des nouveaux médicaments. Aujourd’hui, en tant que PDG, Jackie Hunter est chargée de superviser la bonne exploitation des technologies BenevolentAI dans l’entreprise.

40. Amy Hood — Directrice financière de Microsoft

Screenshot of Amy Hood laughing.

Image source: financialexpress.com

En 2002, Amy Hood a rejoint Microsoft en tant que responsable de la direction commerciale, où elle s’est concentrée sur le développement de Microsoft Office 365. 11 ans plus tard, Amy Hood est devenue la directrice financière de Microsoft. Entretemps, elle a mené la société à travers plus de 57 opérations d’acquisition réussies, ce qui a fait augmenter son capital de près de 300 %. Avec des contrats tels que LinkedIn, Minecraft et GitHub, Microsoft est devenue l’une des plus grandes sociétés aujourd’hui. Plus récemment, Amy Hood a dirigé Microsoft dans le développement de sa plateforme du cloud computing.

41. Hooi Ling Tan — Cofondatrice et directrice de l’exploitation chez Grab

 Portrait of Hooi Ling Tan smiling at the camera.

Image source: facebook.com

La sécurité des taxis est une question importante en Malaisie, et Hooi Ling Tan a décidé de résoudre ce problème. Elle est à l’origine de la plus importante start-up d’Asie du Sud-Est — une application mobile : Grab. En se basant sur la technologie d’Uber, elle a amélioré l’efficacité et la sécurité des voyageurs en Malaisie. Hooi Ling Tan et son partenaire commercial ont également réussi à développer l’entreprise en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires, comme la livraison de repas.

42. Lucy Peng — Cofondatrice de Alibaba

Screenshot of Lucy Peng surrounded by flowers.

Image source: fortune.com

Lucy Peng est l’une des pionnières du secteur du commerce en ligne. En fondant sa société e-commerce appelée Alibaba Group, elle a fourni des services en ligne à des détaillants du monde entier. Cela a permis aux magasins de vendre des produits sur des plateformes web et d’opter pour le paiement en ligne. Elle est également à l’origine du développement de moteurs de recherche pour les achats et de services de cloud computing. Au fur et à mesure de l’expansion du groupe Alibaba, Lucy Peng a occupé divers postes dans l’entreprise. Elle a quitté son poste de PDG de la société e-commerce d’Alibaba, Lazada, en 2018 pour devenir présidente de la société.

43. Lexi Reese — Directrice de l’exploitation chez Gusto

Portrait of Lexi Reese smiling.

Image source: huffpost.com

Après avoir appris les grandes pratiques commerciales chez Google, Lexi Reese a trouvé sa véritable passion — aider les petites entreprises à réussir en ligne. Elle a développé un logiciel basé sur le cloud appelé Gusto, qui simplifie la gestion des salaires et des ressources humaines. Elle aide les nouvelles entreprises à tout faire, de la mise en place de leur éthique professionnelle à l’envoi de lettres d’offres aux nouveaux employés, en passant par la gestion des différentes taxes. Gusto est réputée pour être aussi performante pour ses travailleurs que pour ses propriétaires, et elle est connue pour favoriser une meilleure relation entre les deux. Grâce à la popularité de Gusto, Lexi Reese est désormais considérée comme l’une des femmes dirigeantes les plus influentes de la Silicon Valley.

44. Sara Clemens — Directrice de l’exploitation chez Twitch

Screenshot of Sara Clemens at a red carpet event.

Image source: thewrap.com

La plateforme de streaming vidéo en direct et de VOD, Twitch, a connu un véritable succès lorsque Sara Clemens est devenue directrice de l’exploitation. Elle a vu un grand potentiel, non seulement dans l’entreprise elle-même, mais aussi dans les streamers qui utilisent le site. Afin de récompenser les gamers de Twitch, elle a créé un Bounty Board qui permet aux utilisateurs de gagner de l’argent en faisant de la publicité pour certains produits dans leurs streams. De nombreux streamers populaires sur la plateforme attribuent le début de leur carrière en ligne à l’idée révolutionnaire de Sara Clemens.

45. Francoise Brougher — Directrice de l’exploitation chez Pinterest

Portrait of Francoise Brougher smiling at the camera.

Image source: thewrap.com

Françoise Brougher est devenue célèbre dans le domaine des STEM après avoir été la toute première directrice de l’exploitation chez Google. Elle était responsable de la direction des équipes de vente et d’exploitation internationales et a assuré la croissance du site web dans le domaine de l’assistance aux clients et du marketing. Son succès a conduit Pinterest à nommer Françoise Brougher comme première directrice de l’exploitation en 2018. Depuis son arrivée sur la plateforme du moteur de recherche visuel, elle a œuvré pour développer et améliorer l’expérience utilisateur. Pour affirmer la position de Pinterest sur le marché, elle supervise le marketing, la communication, les ventes et les partenariats avec les entreprises qui font de la publicité sur le site.

46. Lisa Su — PDG de la société Advanced Micro Devices (AMD)

Photograph of Lisa Su smiling.

Image source: Forbes.com

Lorsque Lisa Su est devenue PDG d’AMD en 2015, la société était bien établie, mais en grande difficulté. En développant les ressources de l’entreprise et sa production, elle a créé RYZEN — un processeur informatique très performant qui allait enfin permettre à AMD de concurrencer ses rivaux. Cette création a révolutionné l’industrie des PC en améliorant la durée de vie des batteries et les performances globales des appareils utilisés à la fois pour le gaming et le design. En quelques années seulement, le travail acharné de Lisa Su a permis à AMD d’augmenter ses revenus à 6,5 milliards de dollars et a imposé la société sur le marché informatique.

47. Brie Code — PDG et directrice de la création chez TRU LUV

Studio portrait of Brie Code looking at the camera.

Image source: briecode.com

Brie Code s’est toujours considérée comme une passionnée d’IA, travaillant depuis le début de sa carrière sur le développement des technologies de l’intelligence artificielle. Son intérêt l’a conduite à lancer TRU LUV. Sa première application mobile, #SelfCare, est basée sur l’idée d’aider à la relaxation et d’enseigner aux utilisateurs des techniques de méditation. L’application a connu un tel succès qu’elle a été inscrite sur la liste des tendances d’Apple en 2018, et ce en moins d’un an.

48. Stephanie Harvey — Développeuse de jeux chez Ubisoft

Screenshot of Stephanie Harvey standing in front of a cactus.

Image source: The Garage – HP.com

Stephanie Harvey est non seulement développeuse de jeux chez Ubisoft, mais aussi une joueuse professionnelle. Ce qui a commencé comme un passe-temps l’a amenée à gagner plusieurs championnats de gaming et s’est transformé en un emploi à temps plein. Aujourd’hui, elle souhaite que d’autres femmes suivent ses traces, car elle mène régulièrement des campagnes contre la discrimination sexuelle dans l’industrie du gaming. Elle a même cofondé une communauté en ligne, Missclicks, qui sensibilise à la sous-représentation des femmes dans l’univers des jeux vidéo. Outre ses campagnes en faveur d’une plus grande diversité des sexes dans le domaine de la technologie, elle continue à travailler comme streamer sur Twitch.

49. Belinda Johnson — Ancienne directrice de l’exploitation chez Airbnb

hoto of Belinda Johnson standing on a balcony.

Image source: inews.co.uk

L’industrie de la technologie a autant besoin de juristes que d’ingénieurs, et Belinda Johnson est l’une des meilleures dans ce domaine. Connue comme la première responsable d’Airbnb, elle a supervisé la croissance de l’entreprise depuis sa création. Belinda Johnson a aidé Airbnb à surmonter de multiples problèmes juridiques. Bien qu’elle ait quitté la société en 2018, ce poste n’a été occupé par personne d’autre. Selon le PDG d’Airbnb, Brian Chesky, personne ne pourrait jamais rivaliser avec Belinda Johnson.

50. Ruth Porat — Directrice financière et vice-présidente de Alphabet Inc.

Photo of Ruth Porat looking at something in the distance smiling.

Image source: businessinsider.com

Ruth Porat est une leader financière et une investisseuse qui a été mentionnée dans de nombreux magazines au fil des ans. En rejoignant Google en tant que directrice financière en 2015, elle a contribué à l’épanouissement de la société en mettant en place un plan financier rigoureux. Reconnaissant ses atouts, Google a nommé Ruth Porat au poste de directrice financière de l’une de ses filiales, Alphabet Inc. Elle a remporté plusieurs prix et titres pour ses qualités de leadership et sa capacité à bien gérer la pression.

Pourquoi y a-t-il moins de femmes dans l’univers de la technologie ?

En 1981, le nombre de femmes obtenant un diplôme de technicien a atteint son maximum, mais même à cette époque, les femmes ne représentaient que 37 % de l’ensemble des étudiants. Depuis lors, la représentation féminine parmi les diplômés des disciplines scientifiques, technologiques, d’ingénierie et de mathématiques (STEM) reste stable. En 2016, seuls 35 % des diplômés en technologie aux États-Unis et au Canada étaient des femmes, alors que dans l’Union européenne, les femmes n’obtenaient que 27 % des diplômes STEM. Pourquoi les femmes sont-elles moins nombreuses à vouloir travailler dans le secteur des technologies ?

Le premier problème réside dans le manque d’information dans les écoles. Selon un rapport de PWC intitulé Women in Tech, seules 63 % des lycéennes choisissent d’étudier les matières STEM, contre 83 % des garçons. Bien que les élèves de sexe féminin obtiennent de bons résultats dans les cours de mathématiques et de sciences,  les matières techniques restent dominées par les garçons. Des recherches suggèrent que les adolescentes sont plus enclines à choisir des cours en fonction des perceptions de leurs semblables.

Cependant, la question de la représentation inégale ne se limite pas aux classes. Selon une étude de McKinsey & Company, 40 % des femmes dans le secteur de la technologie conviennent que leur employeur n’offre pas l’égalité des chances en matière de développement professionnel. Par ailleurs, plus de 50 % des femmes salariées estiment qu’il n’existe pas de critère juste et objectif pour les promotions. Cet écart se reflète dans la différence de salaire entre les hommes et les femmes parmi les employés.

Le rapport de TrustRadius montre que les femmes employées dans les technologies gagnent un salaire inférieur, soit en moyenne 94,6 cents pour chaque dollar gagné par leurs collègues masculins dans la même position. Dans son article, Marianne Bertrand suggère que les femmes sont plus susceptibles d’accepter un salaire inférieur si cela signifie qu’elles bénéficient d’un congé de maternité, d’horaires flexibles et de la possibilité de travailler à domicile. Que les femmes acceptent ou non des salaires plus bas en échange de la flexibilité, il faut faire davantage pour permettre aux mères travaillant dans le secteur des technologies de concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle.

Comment pouvons-nous encourager les femmes à faire carrière dans le domaine de la technologie ?

Selon une étude de 2018, les femmes dans le domaine des technologies ont un impact plus important sur les adolescentes que les hommes sur les adolescents. Cela montre que trouver un modèle féminin qui réussit dans le domaine peut grandement influencer la décision d’une jeune fille de poursuivre une carrière dans les STEM.

Malgré une importante sous-représentation des femmes dans ce domaine, il existe encore de nombreuses femmes qui réussissent et qui ouvrent la voie à leurs successeurs. Elles se sont battues et continuent à se battre pour une industrie plus inclusive et plus diversifiée dans le monde entier. Leurs histoires, bien qu’elles ne soient pas très populaires dans les médias, inspirent et montrent qu’avec beaucoup de travail et de détermination, les femmes peuvent aussi réussir dans ce domaine.

Cependant, les jeunes filles ne sont pas les seules concernées par le changement. Quel que soit leur âge, les femmes du monde entier peuvent suivre leurs passions dans le domaine de la technologie. L’éducation est désormais accessible à toute personne désireuse d’acquérir une nouvelle compétence. Là où il y a de la volonté, il y a toujours un moyen, et les femmes exceptionnelles qui figurent sur cette liste montrent l’exemple.

Nous devons promouvoir la diversité dans l’industrie de la technologie

Malgré la présence de nombreux dirigeants masculins dans le secteur des technologies, il est clair que l’industrie pourrait bénéficier d’une augmentation de sa main-d’œuvre féminine. Sans les pionnières de la technologie, nous ne serions pas en mesure de travailler à la maison, de trouver l’amour sur internet ou d’utiliser le web.

Bien que l’industrie de la technologie commence lentement à accueillir davantage de femmes, à la fois dans les postes de débutants et de dirigeants, nous avons encore un long chemin à parcourir avant que l’écart entre les sexes ne disparaisse.

D’ici là, nous devons montrer aux jeunes générations les possibilités qui leur sont offertes dans le domaine des STEM. Avec les 50 leaders exemplaires figurant sur cette liste, nous pouvons prouver aux personnes du monde entier que l’univers de la technologie peut être occupé par n’importe qui, quels que soient son âge, son sexe ou son origine culturelle.

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !
Mauvais Je n'ai pas vraiment aimé C'était bien Plutôt bien ! J'ai aimé !
3.80 Évalué par 2 utilisateurs
Titre
Commentaire
Merci pour votre avis
Rebecca Aimee
Rebecca est une rédactrice indépendante ayant une formation en économie politique et une maîtrise en pratique de développement. Aujourd'hui, elle se consacre à la cybersécurité et aux droits numériques.