Comment prévenir le cyber-harcèlement en 2024: guide parental

Rosemary S Siluvai Anthony
Dernière mise à jour par Rosemary S Siluvai Anthony le Juin 07, 2023

J’ai essayé de nombreuses méthodes, à la fois technologiques et traditionnelles, mais comme il y a des choses dont les enfants ne veulent pas parler, j’ai compris que la seule chose qui me permettait d’avoir l’esprit tranquille à 100 %, c’était les applications de contrôle parental.

J’ai testé plus de 30 applications et je suis arrivée à la conclusion que Bark est le meilleur outil pour prévenir le cyber-harcèlement. Bark a détecté des contenus potentiellement dangereux, dont du cyber-harcèlement, des idées suicidaires et des menaces de violence sur les réseaux sociaux, dans les mails et les SMS de mon enfant.

Vous pouvez même essayer Bark gratuitement pendant 7 jours et voir par vous-même si les interactions en ligne de votre enfant sont saines ou si elles nécessitent une intervention de votre part.

Essayer Bark gratuitement pendant 7 jours !

Guide rapide : 3 étapes pour prévenir le cyber-harcèlement en 2024

  • Procurez-vous une application de contrôle parental : Mieux vaut utiliser une appli de contrôle parental capable de se connecter à la plupart des réseaux sociaux et dotée d’un filtre web pour détecter les contenus nuisibles sur les images ou les textes. Une bonne option dotée de ces fonctionnalités est Bark, que vous pouvez essayer gratuitement pendant 7 jours!
  • Surveillez le comportement en ligne de votre enfant : Une fois l’application installée, vous pouvez commencer à surveiller leur comportement et leurs interactions en ligne pour détecter les signes de cyber-harcèlement.
  • Prévenez le cyber-harcèlement : Consultez les rapports de l’application de contrôle parental pour détecter des tendances ou des comportements qui indiqueraient que votre enfant est victime d’harcèlement en ligne, et soyez prêt à l’aider à gérer ses émotions.

5 bonnes pratiques pour les parents afin de prévenir le cyber-harcèlement en 2024

Des études indiquent qu’une part importante des jeunes sont victimes de cyber-harcèlement. Malgré les efforts déployés pour lutter contre ce problème, comme l’amélioration des programmes de prévention dans les écoles, le cyber-harcèlement reste un problème répandu. N’attendez pas que d’autres se chargent de protéger vos enfants. Prenez des mesures pour vous impliquer davantage dans la vie de votre enfant et éviter qu’il ne soit victime d’intimidation en ligne.

Vous trouverez ci-dessous des méthodes éprouvées pour prévenir le cyber-harcèlement, mais si vous êtes pressé et que vous voulez la meilleure réponse maintenant, il est certain qu’une application de contrôle parental devrait être le premier outil de votre boîte à outils. Elle surveillera leurs interactions sur les réseaux sociaux, dans les e-mails et les messageries, contrôlera les sites web qu’ils visitent et disposera de filtres capables de détecter les contenus liés au cyber-harcèlement, à la dépression, à la violence, et bien plus encore.

1. Surveillez vos enfants avec une application de contrôle parental haut de gamme

L’utilisation d’une bonne application de contrôle parental est le moyen le plus efficace de protéger votre enfant contre le cyber-harcèlement. Une fois que vous l’avez installée sur son téléphone et son ordinateur, elle commence à surveiller ce qu’il fait en ligne et vous envoie des alertes lorsqu’elle détecte un langage ou des images associés au cyber-harcèlement. En détectant rapidement le cyber-harcèlement, on peut y mettre un terme, soit en bloquant les applications où se trouvent les harceleurs, soit en ajustant les paramètres de confidentialité pour bloquer les harceleurs avant que cela ne devienne un problème et n’affecte la confiance de mon enfant.

Bark détecte la cyberintimidation

Bark détecte le cyber-harcèlement dans les mails

J’ai testé plus de 30 applications de contrôle parental, et la plupart d’entre elles ne disposent pas des fonctionnalités nécessaires pour prévenir le cyber-harcèlement. La plupart d’entre elles ne sont pas dotées des fonctionnalités les plus importantes et les plus efficaces pour prévenir le harcèlement en ligne, comme un filtre web qui envoie des alertes lorsque des mots suspects sont utilisés dans des chats, des menaces dans les commentaires, des DM ou si ces mots apparaissent sur des sites web. Une autre fonction cruciale est la possibilité de surveiller l’activité sur les réseaux sociaux et d’envoyer des alertes aux parents lorsque le filtre est déclenché. Sur plus de 30 applications, seules trois ont été retenues.

Bark : Utilise le machine learning et l’IA pour détecter le cyber-harcèlement sur plus de 30 réseaux sociaux et applications

Parmi toutes les applications que j’ai testées, Bark les a toutes surpassées. Elle se connecte directement à plus de 30 applications de réseaux sociaux, de SMS et d’e-mails et utilise l’IA et le machine learning pour analyser les messages, les DM, les chats, les fils de commentaires et les vidéos à la recherche de tout élément déclencheur.

Le filtre comporte 17 catégories, dont le cyber-harcèlement, l’automutilation, les idées de suicide, l’alcool et le sexe, et envoie des alertes en temps réel sur le tableau de bord et des notifications push sur mon téléphone lorsque le filtre est déclenché. En outre, Bark télécharge une copie du texte ou de la vidéo afin que je puisse l’examiner dans son contexte et voir quelles mesures je dois prendre pour protéger mon enfant.

Bark ne se contente pas d’envoyer des alertes. Il s’est également associé à des experts en santé infantile pour fournir des « actions recommandées » pour chaque alerte qui vous aideront à surmonter cette partie difficile de la vie de parent et vous donneront les outils nécessaires pour parler avec votre enfant et les actions que vous devriez entreprendre. Vous pouvez essayer Bark gratuitement pendant 7 jours, et obtenir un aperçu des interactions en ligne de votre enfant.

Qustodio : Bloque des numéros de téléphone et des contacts spécifiques pour qu’ils n’interagissent pas avec votre enfant

Qustodio est une autre bonne option. Même si, contrairement à Bark, il ne peut pas voir les messages envoyés par l’intermédiaire des réseaux sociaux, il permet de surveiller les SMS et les appels téléphoniques. Grâce à cette fonction, je peux lire tous les messages texte et empêcher des numéros spécifiques ou inconnus d’appeler. J’apprécie également le fait qu’il suive la durée d’utilisation de chaque application par mon enfant, car si je constate une forte diminution du temps passé sur certaines applications, je saurai qu’il faut chercher à comprendre pourquoi avec mon fils.

Enfin, je peux consulter l’historique des recherches et du navigateur de mon fils, ce qui me permet de savoir s’il est victime de cyber-harcèlement en fonction des sites qu’il visite. Par exemple, si je vois que ses recherches portent sur les harceleurs ou qu’il visite un forum en ligne où l’on parle des moyens de faire tomber un harceleur ou de blesser un camarade de classe, je peux intervenir et empêcher cette escalade.

Qustodio propose un essai gratuit de 30 jours, sans qu’aucune carte bancaire ne soit nécessaire, vous pouvez donc l’essayer pendant 30 jours et avoir une bonne indication des activités en ligne de votre enfant et voir s’il y a quelque chose qui requiert votre attention.

mSpy : Enregistre des captures d’écran des interactions en ligne pour aider à détecter et à prévenir le cyber-harcèlement

Il existe également une troisième option si vous souhaitez voir tout ce qui se passe sur le téléphone ou l’ordinateur de votre enfant. Bien que mSpy ne dispose pas d’un filtre pour détecter le cyber-harcèlement, il est doté d’un keylogger et effectue des captures d’écran, ce qui vous permet de voir chaque message, commentaire, texte ou image qui apparaît sur l’appareil.

J’apprécie le fait que mSpy dispose d’une fonction de blocage d’applications, ce qui me donne la possibilité de bloquer des applications si je vois que mon fils est victime d’agression ou de cyber-harcèlement. Bien qu’il n’y ait pas d’essai gratuit, mSpy a une garantie remboursement de 14 jours, pour que vous puissiez l’essayer et vous assurer que votre enfant n’est pas victime d’intimidation en ligne.

2. Réglez les paramètres de confidentialité et limitez les personnes qui peuvent voir les messages de votre enfant

Apprenez à votre enfant à utiliser les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux et autres comptes en ligne. Cela peut l’aider à limiter la quantité d’informations personnelles accessibles à des inconnus en ligne. Encouragez-les à être prudents quant aux personnes qu’ils ajoutent comme amis ou followers, et rappelez-leur de ne pas partager d’informations personnelles, telles que leur adresse ou leur numéro de téléphone, en ligne. Ils doivent également savoir qu’ils ont le pouvoir de bloquer et de signaler toute personne qui les met mal à l’aise.

Il est conseillé de revoir et de mettre à jour régulièrement les paramètres de confidentialité de votre enfant et de s’assurer qu’il en comprend le fonctionnement. Expliquez à votre enfant qu’il est important d’être prudent lorsqu’il interagit avec des inconnus en ligne et apprenez-lui à se fier à son instinct si quelque chose ne lui semble pas normal. Bien que la mise en place de contrôles de confidentialité et le blocage de personnes constituent un bon plan d’action, vous ne pourrez pas lire les messages privés ou les commentaires malveillants des personnes que votre enfant n’a pas bloquées, à moins que vous ne mettiez en place une application de contrôle parental telle que Bark.

Essayez Bark gratuitement pendant 7 jours !

3. Suivez vos enfants sur les réseaux sociaux

Il n’est peut-être pas « cool » pour les enfants d’être les « amis » de leurs parents, mais c’est une méthode efficace pour prévenir le cyber-harcèlement ou, à tout le moins, le repérer immédiatement. En surveillant leurs comptes, vous pouvez identifier les harceleurs potentiels et leurs actions envers votre enfant, telles que des commentaires ou des messages négatifs, et prendre des mesures pour les empêcher. En outre, cela peut responsabiliser votre enfant, car il saura que son activité en ligne est surveillée et sera peut-être moins enclin à se livrer ou à participer à du cyber-harcèlement.

Cependant, même si vous suivez et surveillez tous leurs comptes publics, vous n’aurez toujours pas accès aux DM ou aux conversations que vos enfants ont sur d’autres fils de discussion, à moins que vous ne disposiez d’une application de contrôle parental de premier ordre.

4. Ne publiez pas de choses privées ou embarrassantes en ligne

La confidentialité des informations personnelles est un outil essentiel pour prévenir le cyber-harcèlement. Les cyber-harcèlement utilisent souvent les informations personnelles qu’ils trouvent en ligne pour harceler et embarrasser leurs victimes. En préservant la confidentialité des informations personnelles et de la plupart des images, les enfants peuvent réduire le risque de devenir la cible de cyber-harcèlement. Vous devez apprendre à vos enfants à être prudents quant aux informations qu’ils partagent en ligne et leur rappeler que tout ce qu’ils partagent peut être utilisé contre eux. Il est essentiel d’apprendre à vos enfants à reconnaître la différence entre les informations publiques et privées et les conséquences potentielles du partage d’informations personnelles en ligne.

Même si c’est un bon conseil, sans une application de contrôle parental, vous ne saurez pas si les cyber-harceleurs s’en prennent à votre enfant. Bark vous alertera si un élément posté ou envoyé à votre enfant a été signalé par le cyber-harcèlement ou d’autres catégories de filtres.

5. Apprenez à votre enfant à ne pas entrer en contact avec les cyber-harceleurs

L’un des moyens les plus efficaces de prévenir le cyber-harcèlement est d’éviter de répondre aux harceleurs. Répondre aux harceleurs conduit souvent à un harcèlement supplémentaire et peut aggraver la situation en donnant à l’harceleur l’impression d’être plus puissant. En ne répondant pas, l’harceleur perd son pouvoir sur la victime et la probabilité que le comportement se poursuive diminue.

L’inconvénient de cette méthode est que vous devez compter sur l’harceleur pour qu’il abandonne et passe à autre chose. Parfois, pour la santé mentale de votre enfant, vous devez l’obliger à faire une pause sur ce réseau social. Pour cela, vous avez besoin d’une application de contrôle parental capable de bloquer des applications et des sites web. Si Bark est la meilleure appli pour prévenir et détecter le cyber-harcèlement, Qustodio dispose de meilleurs outils pour bloquer les apps et les sites web. Si l’application est installée sur le téléphone de votre enfant, Qustodio peut la bloquer complètement ou fixer des limites de temps pour qu’elle ne soit disponible que lorsque vous pouvez superviser l’activité en ligne.

Essayez Qustodio gratuitement pendant 30 jours !

Les conseils ci-dessus sont certes utiles – parler avec vos enfants de leurs partages et interactions en ligne, les suivre sur les médias sociaux et ajuster leurs paramètres de confidentialité – mais ils présentent une faiblesse flagrante. Les enfants ont toujours le contrôle et, comme ils le font souvent, ils peuvent ignorer vos conseils ou vos règles, pensant qu’ils sont plus intelligents et qu’ils savent mieux que vous. C’est pourquoi l’application de contrôle parental est la seule véritable solution. Elle retire le pouvoir aux enfants et donne aux parents les informations et les outils dont ils ont besoin pour prévenir le cyber-harcèlement et prendre des mesures immédiates lorsqu’il se produit.

FAQ

Les applications de contrôle parental peuvent-elles prévenir le cyber-harcèlement ?

Si aucun outil ne peut empêcher complètement le cyber-harcèlement, les applis de contrôle parental peuvent aider les parents à identifier les situations potentiellement dangereuses et à prendre des mesures pour éviter qu’elles ne s’aggravent. Par exemple, certaines applications permettent aux parents de fixer des limites à l’utilisation des réseaux sociaux par leur enfant ou de bloquer certains sites web ou applications. La meilleure façon de reconnaître le cyber-harcèlement est d’utiliser une appli de contrôle parental comme Bark, car elle télécharge une copie de tout message potentiellement nuisible ou malveillant provenant des médias sociaux, des mails ou des SMS vers le tableau de bord parental. Vous pouvez essayer Bark gratuitement pendant 7 jours et obtenir un aperçu des interactions en ligne de votre enfant.

Les applis de contrôle parental peuvent-elles être utilisées pour surveiller le cyber-harcèlement qui a déjà eu lieu ?

Oui, certaines applications de contrôle parental permettent aux parents de consulter les messages et l’activité des réseaux sociaux qui ont déjà eu lieu. Par exemple, Bark dispose d’un filtre web IA avancé spécialisé dans la détection du cyber-harcèlement. Tout commentaire, DM ou message qui déclenche le filtre est automatiquement téléchargé sur le tableau de bord parental, où il peut être examiné. Vous pouvez alors prendre les mesures appropriées, comme bloquer l’application, parler à votre enfant de ce qui s’est passé ou contacter l’école. Vous pouvez essayer Bark gratuitement pendant 7 jours et voir s’il y a des tendances inquiétantes dont vous devriez tenir compte.

Que puis-je faire si mon enfant est victime de cyber-harcèlement ?

Si votre enfant est victime de cyber-harcèlement, il est important de prendre des mesures pour remédier à la situation. Encouragez votre enfant à vous parler, à vous ou à un autre adulte de confiance, de ce qui se passe. Vous pouvez également signaler le comportement à la plateforme ou au fournisseur de services concerné et envisager de faire appel aux forces de l’ordre si le comportement est grave. Pour vous assurer que cela cesse, et surtout pour éviter que cela ne se reproduise, veillez à utiliser une application de contrôle parental afin de pouvoir toujours contrôler l’activité en ligne de votre enfant.

Seule une application de contrôle parental de qualité supérieure peut prévenir le cyber-harcèlement

Les enfants ont de plus en plus de mal à trouver un endroit sûr en ligne où ils ne seront pas ridiculisés pour leurs opinions, leurs choix vestimentaires, leurs amis ou tout autre chose. S’il est essentiel d’éduquer vos enfants sur ce qu’il faut partager et comment se comporter en ligne, il n’existe qu’un seul moyen de prévenir le cyber-harcèlement. L’installation d’une application de contrôle parental sur le téléphone et l’ordinateur de votre enfant vous permettra de connaître ses interactions en ligne, les sites web qu’il visite et les requêtes qu’il effectue sur les moteurs de recherche. Dès que vous verrez les prémices d’un cyber-harcèlement, vous pourrez bloquer l’appli qu’il utilise et parler avec lui de ce qui se passe.

Bark est la meilleure application de contrôle parental que j’ai utilisée pour prévenir le cyber-harcèlement. Elle se connecte à plus de 30 applications de réseaux sociaux, aux e-mails et aux SMS et télécharge des captures d’écran de toutes les images, de tous les messages et de tous les commentaires qui déclenchent l’alerte au cyber-harcèlement. En outre, elle vous indique qui est le cyber-harceleur, ou au moins son pseudonyme en ligne, afin que vous puissiez mettre fin à l’intimidation et protéger votre enfant. Essayez Bark gratuitement pendant 7 jours et voyez la puissance et la facilité de fonctionnement de la fonction de cyber-harcèlement.

Nous évaluons les fournisseurs sur la base de tests et de recherches rigoureux, mais nous tenons également compte de vos commentaires et de nos commissions d’affiliation avec les fournisseurs. Certains fournisseurs appartiennent à notre société mère. En savoir plus

Wizcase a été établi en 2018 en tant que site d'analyse de VPN indépendant, qui couvre aussi les actualités relatives à la confidentialité. Aujourd'hui, notre équipe composée de centaines de chercheurs en cybersécurité, nos journalistes et nos rédacteurs continuent à aider les lecteurs à se battre pour leur liberté en ligne, en partenariat avec Kape Technologies PLC, à qui appartiennent les produits suivants : ExpressVPN, CyberGhost, Intego et Private Internet Access, qui peuvent être classés et analysés sur ce site. Les avis publiés sur Wizcase sont considérés comme exacts au moment de la rédaction de chaque article, et sont rédigés selon nos critères stricts qui mettent la priorité sur l’examen indépendant, professionnel et honnête du testeur et prennent en compte les capacités et qualités techniques du produit ainsi que son intérêt commercial pour les utilisateurs. Les avis et les classements que nous publions peuvent également tenir compte de notre appartenance au même groupe d'entreprises et des commissions d’affiliés que nous percevons à la suite d’achats effectués depuis les liens présents sur nos sites. Nous n'évaluons pas tous les fournisseurs de VPN, et les informations sont considérées comme exactes au moment de la rédaction de charque article

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !
Mauvais Je n'ai pas vraiment aimé C'était bien Plutôt bien ! J'ai aimé !
4.10 Évalué par 2 utilisateurs
Titre
Commentaire
Merci pour votre avis
Please wait 5 minutes before posting another comment.
Comment sent for approval.

Laisser un commentaire

En savoir plus...